Le Temps des sirènes
est une recréation artistique, poétique et véridique de l’histoire des tuileries du Bassin de Séon,
par des enfants de l’Estaque et des artistes invités dans leur école. Pendant une année, ils ont sillonné leur quartier à
la recherche des traces et des voix d’un passé centenaire qui vit ce petit bout de Marseille se peupler d’une mosaïque humaine venue de toute la méditerranée afin de produire des tuiles pour le monde entier.

Loin des clichés chics dans lesquels on emballe parfois l’Estaque, ils se sont plu à collectionner les tessons de tuiles
et de briques qui forment le sol même de leur quartier et à
les magnifier en les recréant artistiquement.
Aiguillonnés par la curiosité archéologique, ils ont cartographié leur territoire, révélant des vestiges qui ne disaient plus leur nom :
murs d’usine, restes de cheminées, vieux outils dont on ne sait plus rien.


Poursuivant leur enquête auprès des habitants de leur quartier, ils ont su retracer les chemins perdus des usines et se mettre dans les pas des ouvriers,
remplissant de leur voix les lacunes de l’histoire.
Faisant cela, ils ont restitué ce qu’il y a d’universel dans ce petit bout de Marseille où s’est joué ce que l’histoire a semé un peu partout ailleurs.

Jacques Vialle, avril 2013